Asia Now accueille l’art contemporain iranien

l'image n'a pas été trouvée

Majid Biglari, Nénuphar, 2021 © Galerie Mohsen
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

La foire d’art contemporain Asia Now élargit son périmètre vers l’Asie de l’Ouest. Pour la première fois à Paris, huit galeries de Téhéran dévoilent des artistes qui vivent et travaillent en Iran. Du 22 au 24 octobre 2021, explorez le travail d’une nouvelle génération de plasticiens peu connus en France. Asia Now a lieu au numéro 9 de l’avenue Hoche (8e). 

«Après avoir beaucoup parlé de la Révolution ou de la guerre, la nouvelle génération de plasticiens iraniens se révèle beaucoup plus dans l’introspection, la question des genres ou la préoccupation environnementale, à travers tous médiums», précisent Tatiana Gecmen Waldeck et Anahita Vessier, membres du comité artistique.

Asia Now expose plusieurs œuvres de l’artiste Farideh Lashai (1944 – 2013). Réputée pour ses peintures contemporaines abstraites, elle a su combiner des vues traditionnelles et contemporaines de la nature. Elle aussi jonglé avec divers moyens d’expression sans reconnaître aucune frontière qui pourrait la confiner à une identité artistique définie. Le design du cristal est devenu sa base pour pratiquer la sculpture parallèlement à la peinture, sa principale discipline.

Sous l’appellation Burning Wings, Odile Burluraux, conservatrice au Musée d’art moderne de la ville de Paris, présente une série de vidéos d’artistes iraniennes. Ces créatrices utilisent ce médium audiovisuel pour montrer la complexité de leur relation au monde. Leurs œuvres traduisent une tendance observée par le passé du récit personnel et intime qui prend avec le temps une teinte militante plus affirmée. Une table ronde sera également consacrée à Burning Wings avec la présence de la commissaire et plusieurs autrices des vidéos. 

La musique a aussi une présence dans la programmation. Variations on the Unexpected Theme présente quatre musiciens iraniens. Des œuvres classiques contemporaines aux compositions électro expérimentales, ces artistes jettent une lumière vive sur l’avenir sonore de l’Iran, son identité et sa quête d’émancipation. Les auditeurs se verront offrir une grande diversité de styles dans la communion et la contemplation.

Enfin, les enfants pourront participer à deux ateliers animés par des artistes iraniennes: Construire et déconstruire avec Maryam Pourahmad, et Tissage et dessin sur étoffe avec Desire Moheb-Zandi.

 

Infos pratiques

 

9, avenue Hoche 75008 Paris
Du 22 au 24 octobre 2021
Site internet