Capoeira

Capoeira

© Marie-Lan Nguyen - Wikimedia Commons

On les voit souvent dans les squares, parcs, jardins… parfois même sur une place ou dans une rue passante. Les spectacles de capoeira sont toujours énigmatiques: un sport? une danse? un jeu? un combat? Nos yeux sont vite subjugués par la beauté des mouvements acrobatiques, et nos oreilles par la musique exotique qui accompagne la chorégraphie.  

La capoeira est un art martial afro-brésilien. Elle puise ses racines dans les techniques de combat des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. Étant donné que les colons proscrivaient les luttes traditionnelles entretenues par les esclaves, ces derniers les occultaient en leur donnant l’apparence de danses folkloriques autorisées. Elles se sont donc mêlées jusqu’à se confondre totalement. C’est cette cohabitation qui donne le côté ambivalent à la capoeira.  

Des formes très analogues à la capoeira sont connues et pratiquées dans la plupart des pays concernés par la colonisation et l’esclavage: le «moring» à Mayotte, Madagascar et La Réunion; le «ladja» en Martinique et en Guadeloupe; le maní à Cuba; le pingue à Haïti; le susa au Suriname… Elles partagent toutes la même origine.

Si vous êtes tentés par la pratique de cet art martial, l’Association Jogaki Capoeira Paris vous propose des cours adaptés à tous (enfants, adolescents et adultes) et pour tous les niveaux (débutant, intermédiaire et confirmé). Elle organise également des événements ponctuels afin de développer et démocratiser l’art de la capoeira. (W.O.)

 

Infos pratiques

 

23, rue du Départ (Association Jogaki Capoeira) 75014 Paris
06 43 75 95 71
Site internet