Cartier et les arts de l’Islam: chefs-d’œuvre, objets précieux et bijoux

l'image n'a pas été trouvée

© Plumier dit de «Mirza Muhammad Munshi», Inde, XVIe-XVIIe / © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hervé Lewandowski
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Pour la première fois, le processus de création d’une grande maison de joaillerie est mis en lumière. Le Musée des arts décoratifs présente, du 21 octobre 2021 au 20 février 2022, Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité. Cette exposition montre les influences des arts de l’Islam sur la production de bijoux et d’objets précieux du début du XXe siècle à nos jours.

Chefs-d’œuvre de l’Art islamique, bijoux et objets de la maison Cartier, dessins, livres, photographies et documents d’archives… Plus de 500 pièces retracent l’origine de l’intérêt pour les motifs orientaux. Cette grande richesse documentaire a permis de retrouver la source originelle de nombreuses créations de Cartier. Et de comprendre aussi l’important impact de la découverte des arts de l’Islam sur la maison.

La première partie de l’exposition retrace l’origine de l’intérêt pour les arts et l’architecture de l’Islam à travers le contexte culturel parisien du début du XXe. Elle explore aussi le climat de création autour des dessinateurs et des ateliers, à la recherche de leurs sources d’inspiration. La seconde partie illustre le répertoire de formes inspiré par les arts de l’Islam depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours.

Dès l’introduction, le visiteur est plongé au cœur des formes et des motifs. Trois créations emblématiques de la Maison Cartier sont mises en regard de chefs-d’œuvre des arts de l’Islam. L’enfilade de salles invite à explorer le processus de création, à la recherche des premières sources d’inspiration des bijoux. La collection personnelle de Louis Cartier est présentée au travers de plusieurs chefs- d’œuvre réunis pour la première fois depuis la dispersion de la collection.

La seconde partie de l’exposition est entièrement consacrée au répertoire des formes inspirées par les arts de l’Islam, à travers, notamment, des œuvres du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Louvre. L’espace central de la nef sud complète ce parcours avec des dispositifs digitaux destinés à apporter une autre dimension aux bijoux. L’exposition s’achève avec des pièces de joaillerie contemporaine.

Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité est coproduite par le Musée des arts décoratifs et le Dallas Museum of Art. 

 

Infos pratiques

 

107-111, rue de Rivoli 75001 Paris
Jusqu’au 20 février 2022
Site internet