Venise révélée : la sérénissime comme vous ne l’avez jamais vue

Exposition Venise reévélée

Grand Palais Immersif / © Maxime CHERMAT

 
Un rêve devenu réalité grâce à la maîtrise de milliards de giga-pixels. Voir à travers la matière : voilà le super-pouvoir que l’exposition Venise révélée donne à tous ses visiteurs. Qui n’a jamais songé à traverser les murs du Palais des Doges, à survoler placidement la Place de Saint-Marc ou à plonger dans des détails minuscules de chefs-d’œuvre des plus grands peintres vénitiens ? Jusqu’au 19 février 2023, tout cela est possible dans le Grand Palais Immersif, à deux pas de place de la Bastille. Venise à Paris. Bellissima !

 

Venise révélée est une exploration inédite à la fois du décor et de l’envers du décor de la « Cité flottante ». Grâce à des images numériques en 3D, l’exposition révèle la structure interne qui compose l’architecture et l’espace urbain. L’exposition dévoile aussi de manière historique les ressorts de son immense puissance commerciale et de son organisation sociale et politique. Et encore, les menaces qui pèsent aujourd’hui sur la ville : le tourisme de masse et le changement climatique.

 

« Une ville apparemment inchangée depuis le temps de sa splendeur, et qui pourtant, grâce à d’imperceptibles changements, a su s’adapter aux évolutions des modes de vie et lutter contre les menaces permanentes de la mer. L’immersion incomparable engendrée par les images totalement inédites de l’exposition numérique Venise révélée nous permettra de faire sentir et comprendre comme jamais la richesse et la complexité de cette ville hors norme ». Gabriella Belli, commissaire générale de l’exposition.

 

Le parcours

Tout au long du parcours, le visiteur bascule du réel au numérique et inversement. Les images 3D sont déployées dans l’espace et sur des panneaux monumentaux à travers lesquels le public pénètre ou disparaît. On passe visuellement d’une vision réaliste à un monde fantomatique. Ce passage fluide et régulier est également présent dans la musique et le sound design, composés par David Chalmin, musicien et producteur à la sensibilité sans frontières. Tout comme pour l’image, des filtres sont utilisés sur les sons acoustiques et électroniques pour révéler la dimension numérique de la matière sonore.

 

Venise révélée s’articule autour de quatre chapitres. Le parcours conjugue chronologie historique et déambulation immersive. On assiste dans la première section à la naissance d’une ville unique. Une cité posée comme une scène de théâtre sur une forêt de pilotis enfoncés dans une lagune parsemée de 124 îles. Grâce à son environnement si particulier et à une ingénierie sans pareille, la ville se développe face à la Terra Ferma, jusqu’à rayonner dans tout le bassin méditerranéen.

 

La deuxième partie aborde l’âge d’or de Venise et fait la radiographie d’un développement unique au monde. Une architecture singulière et une organisation politique originale au service d’une puissance commerciale et navale. Ici le public est invité à une déambulation tout au long du Grand Canal et à l’exploration des richesses de ses plus beaux palais.

 

Venise cosmopolite

Venise se trouvait au cœur des échanges internationaux. La société vénitienne était un creuset où nationalités et religions coexistaient selon des réglementations strictes mais sans tension majeure. Allemands, Grecs, Albanais et Persans. Juifs, orthodoxes, musulmans, catholiques et protestants… Tous participaient à la réussite économique de la ville.

 

La troisième section aborde l’incarnation des pouvoirs politique, économique et religieux de la République de Venise. L’exposition explore l’un des grands symboles de tous les pouvoir, le Palais des Doges. On parcourt ses origines, son histoire, ses secrets et ses trésors comme la fameuse salle du Grand Conseil. On contemple à l’œil nu des chefs-d’œuvre du Tintoret et de Véronèse.

 

Demain, une nouvelle renaissance ? C’est la question que pose le dernier espace de l’exposition. Après l’âge d’or, Venise s’inscrit dans la modernité en se réinventant comme un centre d’activité artistique mondial. Elle organise la Biennale et accueille de multiples institutions consacrées à l’art contemporain. La visite se termine par une rêverie à travers une Venise imaginaire. Telle une Atlantide immergée, elle renaît des eaux toujours plus belle et pour siècles de rayonnement.