Un week-end à l’Est: Sofia à l’honneur

l'image n'a pas été trouvée

© Un week-end à l'Est
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Après Varsovie, Kiev, Budapest et Belgrade, Un week-end à l’Est consacre son édition 2021 à la ville de Sofia, capitale de la Bulgarie. Écrivains, philosophes, artistes, musiciens, photographes, cinéastes, chorégraphes, metteurs en scène participeront à une trentaine d’événements dans plusieurs lieux emblématiques du quartier latin. Célébré jusqu’au 29 novembre, cet événement est une opportunité exceptionnelle de goûter à la création vivante des pays d’Europe centrale et de l’Est.

Le programme de cette 5e édition est riche de propositions ouvertes à tous, connaisseurs et néophytes. De nombreuses expositions, des conférences, des discussions, deux concerts, des séances de cinéma, des rencontres littéraires… Deux soirées seront consacrées à Tzvetan Todorov, théoricien de la littérature et historien des idées, et aux artistes Christo et Jeanne-Claude, dont leur œuvre posthume l’Arc de triomphe empaqueté a attiré la foule autour du monument parisien.

Le choix parmi les plus de 30 événement n’est pas évident. Mais voici une sélection des incontournables: la performance de Léa Todorov où l’auteure, réalisatrice et productrice nous amène en Bulgarie à la rencontre de son père, Tzvetan Todorov, mort en 2017. La projection du film Février de Kamen Kalev, sélectionné au Festival de Cannes 2020 et qui raconte trois âges de la vie d’un homme. La discussion avec la photographe Eugenia Maximova autour de The Places You Called Home, où elle explore les espaces de vie intimes.

Un concert d’exception à l’Église Saint-Germain-des-Prés (6e) avec Svetlin Roussev, un musicien d’une virtuosité et d’une intensité remarquables, ardent interprète de la musique slave et en particulier de la musique de son pays d’origine, la Bulgarie. Deux rencontres avec les écrivains Theodora Dimova (prix du roman bulgare de l’année pour Les Dévastés et prix Razvitié 2004 pour Mères) et Gueorgui Gospodinov, invité d’honneur du festival (auteur de plusieurs romans, recueils de nouvelles et de poésie, dont tout récemment Le pays du passé, publié chez Gallimard).

Le dernier jour du festival Un week-end à l’Est aura lieu une rencontre avec Theodore Ushev, parrain de cette 5e édition et l’un des cinéastes d’animation les plus remarquables d’aujourd’hui. Et pour clore le festival, le débat Une voie, des voix pour Sofia avec l’écrivaine Kapka Kassabova (L’Écho du lac, Marchialy, 2021), l’intellectuel Ivan Krastev (l’un des grands penseurs d’aujourd’hui, spécialiste des dérives autoritaires en Europe centrale) et le professeur à Sciences Po Jacques Rupnik.

En perspective donc cinq jours d’effervescence et d’immersion dans la capitale bulgare. Un week-end à l’Est s’affirme d’année en année comme une opportunité unique d’appréhender toute la création vivante de Sofia. Le public est de plus en plus nombreux à participer à cette manifestation tout en créant un espace d’échanges et de partage entre l’Est et l’Ouest.

 

Infos pratiques

 

Plusieurs lieux à Paris
Jusqu’au 29 novembre 2021
Site internet