Kieslowski: une rétrospective, une exposition et des balades commentées

l'image n'a pas été trouvée

Trois couleurs Rouge, Krzysztof Kieslowski, 1994 ©Diaphana Distribution - MK2-Potemkine-2
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Une série magistrale: Le Décalogue. Une trilogie célèbre: Bleu, Blanc et Rouge. Le réalisateur: le Polonais Krzysztof Kieslowsky. À l’occasion du 80e anniversaire de sa naissance, la Cinémathèque française programme une rétrospective dédiée au cinéaste. Et l’Institut polonais organise une exposition à la Gare Saint-Lazare et trois balades commentées dans des lieux de tournage à Paris. Une œuvre cinématographique aussi riche que fascinante à (re)découvrir absolument!

Une rétrospective

L’œuvre de Krzysztof Kieslowski (1941-1996) jouit d’un grand prestige en Pologne, en France et ailleurs. Elle a reçu de multiples récompenses: un Lion d’or à la Mostra de Venise, un Ours d’argent à la Berlinale, un Prix du jury au Festival de Cannes, deux nominations aux Oscars… Des premiers films au Décalogue en passant par La double vie de Véronique et jusqu’à sa trilogie, la rétrospective de la Cinémathèque, programmée jusqu’au 25 octobre, parcourt plus de 20 ans de sa filmographie.

Tous les moyens auront été bons pour Kieslowski: «courts métrages documentaires en noir et blanc, longs métrages aux récits maniéristes, série métaphysique pour la télévision… La variété des formes et des récits, leur inventivité, souvent cachée par la sophistication des effets, étonnent encore aujourd’hui» (Vincent Amiel, Cinémathèque française). Ses films s’inscrivent dans le courant du cinéma de l’inquiétude morale, mouvement réaliste du cinéma polonais qui traite de questions sociales et aborde des thèmes moraux complexes.

En accompagnement de cette grande rétrospective, la Cinémathèque propose un éventail de rencontres et discussions autour l’œuvre de Kieslowski: Marin Karmitz, producteur du cinéaste; Marta Hryniak, scénariste et fille de Kieslowski; Krzysztof Piesiewicz, scénariste du Décalogue et des Trois couleurs; Irène Jacob, actrice dans Rouge; Urszula Lesiak, monteuse et scénariste; Zbigniew Zamachowski, acteur dans Blanc

Une exposition

L’Institut polonais s’associe à L’Institut Adam Mickiewicz et à la SNCF pour présenter une exposition sur le mouvement. Jusqu’au 15 octobre, la Gare Saint-Lazare invite au public à découvrir les moments les plus importants de la vie et de la carrière de Krzysztof Kieslowski. Le caractère unique de cette exposition s’explique par la qualité des images proposées et par les liens fructueux entre elles.

La gare Saint-Lazare a été choisi pour cette exposition événement car elle est un endroit en perpétuel mouvement. Elle est aussi l’un des lieux de tournage du film La double vie de Véronique (1991). Le mouvement est également cher à Kieslowski. Il a souvent changé de lieu de résidence dès son plus jeune âge. Dans le cadre de sa riche filmographie, il a aussi opéré de nombreux «transferts» et «déplacements». De plus, ses personnages faisaient fréquemment des voyages intérieurs.

Des balades commentées

Dans le cadre de la rétrospective et l’exposition, l’Institut polonais propose trois balades commentées. Elles se dérouleront en petits groupes dans les quartiers de Saint-Lazare, Pigalle et Mouffetard les samedis 10, 16 et 23 octobre. Un connaisseur de l’œuvre de Kieslowski, Alain Martin, conduira les visites dans quelques lieux de tournage des films La double vie de Véronique, Bleu et Blanc. Réservation indispensable: cinema@instytutpolski.pl

 

Infos pratiques

 

51, rue de Bercy 75012 Paris
Jusqu’au 25 octobre 2021
Site internet